• Espoirs de récoltes (fruits)

    J'envisageais d'appeler cet article "Promesses de récolte", mais la Nature ne promet rien, elle se contente de donner des espoirs, parfois déçus, parfois satisfaits...

    Aujourd'hui, il a fait presque beau, j'ai passé un bon moment à me balader et à faire des photos ratées d'orchidées : un petit numérique de poche, ce n'est pas le matériel adapté, je n'avais pas pensé à prendre le gros appareil et je n'avais pas envie de retourner le chercher. Mais j'ai quand même vu des guigniers en fleurs, une première espérance de récolte. C'était près d'une ferme en ruine, en mélange avec des petits lilas, c'était joli comme tout !

    Je n'ai jamais trop su comment devraient s'appeler les guignes, disons que, dans le grand sud-ouest de la France, c'est le nom qui est donné à de petites cerises rouge clair, à chair pâle, acidulées, dont le noyau reste souvent accroché à la tige quand on tire sur le fruit, c'est très pratique !

    Je n'aime pas trop les manger crues, mais elles font de délicieuses confitures, de succulents clafoutis. Une copine m'en a donné une recette diabolique, bourrée de crème fraîche, tiens, la voilà :

     

    Clafoutis aux guignes

    des guignes de quoi recouvrir le fond du plat de deux ou trois épaisseurs

    100 g de farine

    100 g de sucre (en mettre moins si on utilise des cerises)

    60 g de beurre

    1/4 l de lait

    1 oeuf entier

    3 jaunes d'oeufs

    2 cuillers bien pleines de crème fraîche

    mélanger farine + sucre, beurre fondu, lait, oeufs (entier et jaunes), crème fraîche.

    Beurrer le plat, y verser les guignes, puis la pâte.

    Cuire 25 mn à 180°C puis laisser dans le four éteint.

     

    Évidemment, maintenant que je ne consomme plus ni laitages de vache ni gluten, il va me falloir réviser cette recette... En tous cas, celle-ci est sublimissime ! Mais je ne désespère pas d'en faire une version adaptée et tout aussi bonne.

     

    Dans mon jardin aussi, l'espoir renaît. Le vieux cerisier s'est couvert de fleurs blanches.

    Le pauvre vieux est bien abîmé mais il fait de son mieux. Cet hiver, je l'ai débarrassé des repousses de merisier qui l'envahissaient : cet arbre a été greffé très haut, au départ des charpentières en fait, ce qui laisse toute opportunité au merisier porte-greffe de refaire des branches tout le long du tronc, ce dont il ne s'était pas privé... Cette année, pas de merises, il n'y aura que des cerises.

    Ce vieil arbre, bien vaillant malgré tout, m'a régalé l'an dernier pendant plusieurs semaines de ses délicieuses cerises jaunes teintées de rose. Espérons que la pluie de ces jours-ci ne compromettra pas la récolte que j'espère abondante !

     

    Dans mon jardin, il y a aussi des groseilliers, avec leurs discrètes fleurs vert pâle.

    Pour le moment, mes arbustes sont encore petits et peu fournis, mais patience...

    Les cassissiers ressemblent beaucoup aux groseilliers mais leurs feuilles sont délicieusement parfumées et leurs fleurs sont roses. Là elles sont en boutons mais je les trouve si jolis, tout veloutés !

    À l'abri des lapins et à l'ombre du saule qui laisse négligemment tomber sur eux ses fleurs fanées, les fraisiers commencent eux aussi à fleurir.

    Les framboisiers ne fleurissent pas encore, ils le font quelques jours seulement avant l'apparition des fruits, ce sera donc pour plus tard.

    Et dans quelques semaines, si Dame Nature le veut bien, miam... j'aurai peut-être une poignée de petits fruits rouges ?!

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Juin 2010 à 13:04
    Bonjour Chant d'alouette,

    ce sont de belles photos qui permettent bien d'identifier les plantes, comme par exemple la fleur verdâtre de groseillier qu'on ne connait pas forcément...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :